Marie Donnève

Artiste plasticienne

La peinture, le dessin, sont des lieux de liberté, de questionnements, de doutes.
Du papier à la toile, en passant par une collection de petits carnets, colorer, déformer, gratter…

D’un geste spontané, naissent alors l’équilibre fragile d’une courbe, la tension d’un clair-obscur.
Puis, par l’heureux hasard d’une éclaboussure, dans l’intime confusion, apercevoir une ligne,
prolongation de soi-même.

Au croisement de la réalité et du fantasme, brouiller les pistes.

Au fil de mes recherches, photos de famille, du quotidien, images absurdes et d’actualités collectées ça
et là, se côtoient, sont détournées, assemblées.

Dans l’impermanence des êtres et de la lumière, résident cette étrangeté de l’ « entre-deux », les traces laissées par le temps et l’absence, dont l’impact modifie constamment l’image et la représentation que l’on a du monde.

Entre auto-fiction et fabulation, questionner les origines, mémoire d’objets, de lieux, du corps.

Ce corps dont l’animalité originelle dialogue souvent avec l’étrange ou le monstrueux, analogie de l’évolution, d’une métamorphose.

Présence indicible d’un autre, d’un ailleurs.

Articles et liens :

A lire également :

Rencontre avec Marie Donnève, un article de Constance Beaujoin pour KAZoART

Page Marie Donnève – MacParis texte de Louis Doucet

Marie Donnève – Portrait chinois – ParisArtiste 2015